Background de MG

Aller en bas

Background de MG

Message par Mister.G le Mar 5 Juil - 18:15

I l'histoire du personnage

Introduction :MG est né le 19/01/1990 à Port au prince à Haïti.Son père est pêcheur, et sa mère sans emploie, elle s'occupe de lui et son
frère Clayton âgé de 10 ans.La famille vit dans un bidonville d'Haïti.Elle survit graçe aux maigres revenus du père et l'aide des casques bleus
qui distribuent eau et nourriture dans tout le pays.


Chapitre 1

12 janvier 2010, 16h50 - Haïti, Port au prince - Cité de bidonville.
Dans le quartier où il vivait, ca faisait longtemps qu'on y vendait plus d'arme ni de drogue, deux que les gens voulaient, c'étais de la nourriture.
Et ça, Galva l'avait bien compris, son job était de voler les cargaison de nourriture et de les revendres sur le marché.Il opérait avec une bande
ce qui limitait les risques, et il se faisait pas mal d'argent.Un soir, après une longue journée de travail, Galva' était en chemin pour rentrer chez lui
c'étais une chaude journée d'été dans la capitale bruyante et agité tel une ruche d'abeille.Quand tout un coup, un vrombissement se fit entendre, personne
n'y prit attention, seul les animaux parraissaient agités.
Il s'arrèta, puis écoute plus attentivement.On aurait dis que la vie s'arrètait.Les marchands ambulants
Ne criaient plus, les voitures avaient éteins leur moteur, les chiens n'aboyaient plus.
Soudain, le bruit prend de l'ampleur, la terre commence à trembler, les bidonvilles vascillèrent et les personnes âgés tombèrent au sol.
Mister G tomba à terre, voyant les taules des bidonvilles tombées, il posa ses mains abimés par le travail sur son crâne en sueur, et ferma les yeux.
Le vacarme était maintenant intense, les bâtiments s'écroulaient,les enfants pleuraient et beaucoup d'Haïtiens allaient mourrir. Quand Big.G ouvrit les yeux
tout était noir autours de lui, il palpa à l'aide de ses mains les débris qui l'entouraient, il sentait une sorte
de marbre, abîmé par l'âge et plein de poussière : il compris qu'il était enseveli sous les roches.
Là, la panique s'installa, il tenta de pousser les morçeaux de pierres, malgrès son jeune âge et sa corpulence robuste, il échoua et se mit à crié pendant
plusieurs heures.

Chapitre 2

13 janvier 2010, 13H32 - Haïti, Port au prince.
Le lendemain, toujours enfermé par la roche, galva était dans un état pitoyable il gisait au sol, déshydraté, avec une large plaie au niveau du molet gauche.
Après une nuit sans someil, il était allongé au sol sans espoir d'être liberé il attendait la mort.Il pouvait distinguer un rayon de lumière entre deux
blocs, mais il n'avait plus la force de crier.Dans un moment innatendu, une pelleteuse poussa un gros bloc de roche, et galva pu enfin voir le jour.
Deux casques bleus l'emmenère jusqu'a une tente ou il pu s'hydraté.Ensuite, une infirmière le prit en charge soigna sa blessure.Big.G ne parlait pas,
visiblement sous le choc des graves événements qui venèrent de se produire.Dans le camps des rescapés, l'atmosphère était tendu beaucoup se battaient pour
une tranche de pain, d'autre pour un verre d'eau.Dans se chaos total, Galva avait le "privilège" d'être blaissé et d'avoir accès à l'alimentation en priorité.

15 janvier 2010, 18h25 -Haïti, Port au prince - Camps des rescapés.
Une infirmière vint au chevet de Galva et lui informa qu'il était apte à marché.Il se leva péniblement, un large bandage au niveau du molet gauche.
Il salua l'infirmière, et s'en alla à la recherche de sa famille.Il se promena une bonne vingtaine de minutes dans le camps à la recherche de provisiton mais
il était pratiquement impossible d'y accèder et, fraîchement remit de sa blessure n'était pas apte à se battre.Par coïncidence, il tomba nez à nez
devant son père.. Il s'embrassèrent tendrement, heureux d'être en vie malgrès la catastrophe.
Mister.G : "- Papa, tu es encore en vie ? je n'y croyais plus ! alors comment vas-tu ?"
Le père :'-Eh bien mon fils, je vais bien, j'étais sur le bateau quand la terre s'est mise à trembler, j'ai eu de la chance."
Mister.G : "-Bien, vient maintenant on rentre à la maison pour retrouver maman et Clayton !"
Le père :'- MG, tu dois savoir quelque chose.. Quand je suis rentré de la pêche et que j'ai vu désastre, je me suis tout de suite dirigé vers le bidonville
mais il était trop tard, j'ai retrouvé Clayton dans les bras de ta mère, tout les deux étaient mort."
Le père parlait avec tristesse, sa voix était à peine audible, à la fin de sa phrase il éclata en sanglot.
Il reprit toujours avec autant d'émotion :"- Mais tu sais, j'ai enterré immédiatement les corps, derrière l'église où ta mère allait tout les jours."
mister.G poussa un long soupir, n'ayant pas encore pris conscience des paroles de son père, il s'asseya sur un débris de bâtiment et cacha son visage remplis
d'égratinures entre ses mains,appuyées sur ses genoux.Son père vint le rejoindre, et tout les deux, ils s'endormirent dans le coin de la rue.

Chapitre 3

16 janvier 2010, 6h12 - Haïti, Port au prince - Dans le coin d'une rue.

Les deux hommes se réveillèrent épuisés mais prêt à se relever et à affronter les épreuves de la journée.Le père décida de retourner au bidonville afin de
récuperer tout se qui pourrait être utile à leur survie.Par chance le père retrouva les économie entèrrer devant l'ancien bidonville familliale.
Il y avait environ 1500$, pas grand chose, mais l'économie de toute une vie pour le père et le fils.mister g récupera aussi une vieille paire de chaussures
Nike, trouées et pleines de terre sèche ainsi qu'un magasine people américain distribué auparavent parles casques bleus. Les deux hommes réflechissèrent
à leur futur.Mister G demanda à son père de traverser l'océan afin d'immigré sur le sol américain et de recommencer une nouvelle vie.Après quelques minutes
de réflexion, celui-ci accepta malgrès lui. Ils ne tardèrent pas à trouver des passeurs malhonètes qui n'hésitait pas à vendre le trajet pour une large
somme : 160$ par personne.Le père vendit entre temps son bâteau pour quelques misérables dollars puis ils partirent dormir sur la plage.

Chapitre 4

17 janvier 2010 4h10 - Haïti, Port au prince - Une plage déserte.
Le rendez-vous avait lieu au port de Port au prince, à 4H30.Les deux hommes se réveillèrent aux aurores puis entamèrent une terrible marche jusqu'au port.Ils enjambaient
les cadavres, écrasaient malencontreusement des crânes et brisèrent des os.Un mélange d'odeur de charogne et de poissons pourris était présente.
Seul les mouettes criaient dans le ciel encore obscure, un large paquebot était ammaré sur le quai, on pouvait distinguer de l'agitation à l'interieur.
Les deux hommes se présentèrent devant celui-ci, et deux hommes blancs lui firent signe de monter.Ils rejoignèrent une salle commune ou étaient allongés
des hommes, des femmes et des enfants visiblement épuisés, avec pour seul bien quelques sac contenant de la nourriture. Une fois la salle surchargé, un
homme blanc, obèse le crâne rasé et habiller en tenue de businessman américain pris la parole au milieu des gémissements et discussions des haïtiens.
Il avait des lunettes noires, de grosse dents argentées qui pincaients un cigare cubain.
L'homme blanc :"-Bon, écoutez moi bien ! Je prend de gros risque en vous faisant traversé, je risque de perdre mon travail.Alors sachez que si vous prévenez
la police on vous retrouvera et vous serez liquidé ! Je tiens à rajouté qu'aucune provision ne sera distribuée pendant le voyage et que les personnes en
incapacité de marcher,morte ou malade seront jetés par dessus le bord !"
Le voyage dura trois jours, trois jours de souffrance pendant lesquels les passagers se battaient pour rester en vie et le moindre bol de riz.
Pendant ce voyage Mister.G fit connaissance avec un enfant de 8 ans, Conrey qui avait embarqué sans payer sur le navire.
Il faisait environ 1m40, pesait 25 kilos, était habillé d'un débardeur blanc sale ainsi qu'un petit short de foot trop court et des sandales trop grandes.Il
avait toujours le sourir et arrivait à faire rire même dans les moments les plus durs.Il s'était montré malin et discret pour parvenir jusqu'au bâteau
sans aucune aide exterieur.
Il lui expliqua qu'il avait perdu ses parents lors du séisme et qu'il voulait aller en amérique pour devenir un gangster.Big.G ne prit pas ses paroles au
sérieux et rigola.Il parla de l'enfant à son père et les deux hommes décidèrent d'adopter l'enfant et de l'aider une fois arriver à LS.

Chapitre 5

22 janvier 2010 23h34 - Côte de Los Santos, East beatch.
L'équipage du navire réveilla les passagers en pleine nuit et les emmena sur le pont. C'était une jolie nuit à Los santos, le reflet de la lune et des étoiles
s'intillaient sur la mer.Tout à coup l'homme obèse sortit de sa cabine et cria à tout les passager de sauter et de nager jusqu'a la côte qui se situait à
une cinquantaine de mètre.L'eau était froide, les passagers de réagissèrent pas.L'homme sortit une arme et tira en sommation par deux fois en direction du ciel
et après se geste, un mouvement synchronisé de panique s'installa et les passagers sautairent tous par dessus le bord.Le navire avait été reperer par les gardes
côtes et n'allait pas tarder à être arrêter. Mister G avait pris Conrey dans ses bras avant de sauter et ils nageaient rapidement jusqu'a la plage.
Il fallait faire vite sinon les autorités allaient les intercèptés et les expulsés au pays.Une fois sur terre et épuisés, mouillés jusqu'au os les deux
hommes et l'enfant se réfugièrent dans les collines afin d'y trouver repos pour la nuit.Le lendemain matin, la famille se dirigea à la recherche d'un
logement vers Séville.Là bas, ils trouvèrent une location d'un appartement insalubre ou la location n'était pas cher, environ 150$ par moi.
Ils décidèrent de s'y installer, le père trouva, quelques jours plus tard, un emploie dans une épicerie dans le centre de Los Santos.
L'enfant allait à l'école et MG trainait dans la rue dans l'éspoir de trouver de l'argent pour subvenir aux dépenses de la famille.


Spoiler:
II Son caractère.

En général il est plutôt réservé, il aime pas trop se montré, il déteste qu'on lui manque de respect, il a la joie de vivre, toujours prêt à faire
le moindre plan pour se faire de l'argent.



III Ses défauts et qualités, physique et moral.
Il est assez musclé et est passionné par le sport.Il cultive son corps.Il possède cepandant une endurance plutôt faible surement dû à sa
dépendance au tabac étant plus jeune, en effet quand il se met à courrir sur de longue distance, il crache ses poumons.N'ayant pu aller à l'école
que jusqu'en 5ème il peut se montrer naïf et il manque de culture.Bien au contraire, la rue lui a appris beaucoup de chose essentiel pour survivre
comme le deal, le vol de voiture et de marchandise.


IV ses goûts ses hobbies ses passions
Il n'a pas vraiment de réelle pations hormis l'argent.Il aime aussi cultivé son corps en se rendant à la boxe ou en faisant des jogging.
Il déteste la politique ainsi que les américains qui, celon lui, n'on rien fais pour l'aider.


V Ses diplômes scolaires, ses études..
Aucun diplôme, arrèt de l'école en 5ème.

Mister.G
Simple passant.
Simple passant.

Messages : 4
Date d'inscription : 01/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum